dimanche 8 juin 2008

Propos sur la noblesse

Noblesse sans bravoure n'est que ruine de caste.
Être noble, c'est être de bonne naissance, de bonne caste. La noblesse du toro de combat n'est-elle pas précisément excès de caste, de bravoure. En effet, le toro authentiquement noble est emporté par sa férocité, il charge sans arrière-pensée parce que toute pensée, chez lui, est annulée par le désir de tuer. Il est trop brave pour réfléchir.
Mais alors toutes ces légions dégénérées de nobles sans bravoure, qui sont-ils? Ils sont nous. Ils sont la masse suiviste, veule, pusillanime qui pense ce qu'on lui dit de penser, qui aime ce qu'on lui dit d'aimer, qui suit la muleta jusqu'à la mort.
Nous? C'est donc pour cela qu'ils plaisent tant ces petits toros insignifiants et innocents. Peut-on mépriser ce que l'on est?

1 commentaire:

bruno a dit…

je ne vois dans vos propos Cher Velonero,que le constat du comportement aveugle des aficionados.