mardi 25 juillet 2017

Madeleine 2017 (4)


   Dimanche 23 juillet : corrida d'Adolfo Martin

   Adolfo Martin avait envoyé au Plumaçon un corridón cinqueño, un lot supérieurement présenté qui, par sa présence physique et son danger permit une course de grande émotion. Ces toros, peu mobiles, réfléchis, dont certains ne s'élançaient qu'après avoir longuement toisé le corps du torero, permirent aux trois matadors de mettre en valeur leur courage et leur torería.
   Alberto Aguilar, Emilio de Justo et Alberto Lamelas quittèrent le ruedo sous une grande et unanime ovation. Voilà des toreros qui, injustement, toréent peu, qui n'ont pas encore fait leur place au soleil et, peut-être, ne la feront jamais, mais qui, par leur valeur et leur pundonor resteront dans le cœur et le souvenir des aficionados montois.


 
   La feria de Mont de Marsan, en cinq corridas, a offert un panorama assez complet de la variété de la corrida contemporaine. Entre la corrida de Juan Pedro mercredi et celle d'Adolfo dimanche il y a un monde. Entre les deux, celle de La Quinta a fait l'unanimité. Chacune de ces corridas doit avoir sa place dans un cycle comme celui de la Madeleine. Pourtant la carence trop souvent renouvelée des encierros d'origine domecq interpelle et rend d'autant plus nécessaire l'action de l'aficion en faveur de la variété des encastes et de la présence de toreros modestes mais valeureux.


2 commentaires:

Laurent Bernede a dit…

Bonjour

" Entre la corrida de Juan Pedro mercredi et celle d'Adolfo dimanche il y a un monde. Entre les deux, celle de La Quinta a fait l'unanimité. Chacune de ces corridas doit avoir sa place dans un cycle comme celui de la Madeleine."

Certes mais ce monde est déséquilibré, et penche trop vers l'encaste Domecq 3 corridas quand même ! + 1 novillada pour un résultat bien piètre et soporifique qui donne une bien triste image du Toro bravo!
l'équilibre dont se vante l'empressa Montois a été bien rompu cette année c'est évident...à notre détriment.
De Cebada Gago on est passé à Torrealta le samedi, cherchez l'erreur de casting ! Ana Romero, Rehuelga...quand ?
Une course de Dolores au Moun ça aurait de la chispa aussi..à suivre en 2018 !

A demain à Parentis peut être.. Laurent

velonero a dit…

Merci pour ton commentaire, Laurent. Pas de Parentis pour moi cette année mais quelques jours de vacances en terres non taurines.