mercredi 9 novembre 2011

Toreros para la historia 18 Antoñete

On trouvera dans ce dvd consacré à Antonio Chenel Albaladejo "Antoñete" la quasi intégralité  de la faena historique donnée à Madrid le 15 mai 1966 à Atrevido, le toro blanc d'Osborne.Où il apparaît clairement que la faena se compose de deux parties bien distinctes. La première, classique, au cours de laquelle le torero donne quelques naturelles parfaites. Puis on voit un Antoñete littéralement inspiré - s'il lui est parfois arrivé de manquer d'air face au toro, le souffle créateur de l'inspiration artistique l'a fréquemment animé - se mettre à citer le toro de loin, tenter et réussir des enchaînements originaux.

C'est en découvrant les images d'un festival à Las Ventas avec prise de son direct que l'on se rend compte à quel point les olés, l'ambiance de la plaza, le run run sont partie intégrante d'un grand moment de tauromachie. Leur absence, jamais vraiment compensée par la musique, d'aussi bon goût soit-elle, empêche bien souvent une adhésion totale aux images vidéos de grandes faenas qui se retrouvent ainsi privées d'une dimension essentielle, celle qu'apporte le public, troisième élément après le toro et le torero.

Ce qui frappe dans le toreo d'Antoñete c'est la justesse des gestes : distance d'appel, placement, capacité à conduire le toro à l'endroit même où la passe suivante pourra être enchaînée sans perte de terrain.
C'est aussi la sincérité : les passes sont conduites avec la panza de la muleta, l'usage du pico est rarissime. Et cette jambe contraire qui s'avance discrètement lors du cite.
Il y a aussi de la douceur, une recherche d'harmonie prolongée dans l'allongement de la charge. On semble parfois être pris dans un rêve. Mais le réel réapparaît lorsque la corne derrote dans la muleta. Accroc indispensable pour nous rappeler la fragilité d'un homme seul face au toro comme face à la vie.


NB  On peut aussi voir l'excellent numéro spécial de Tendido Cero, émission taurine de la RTVE, consacré au maestro madrilène. Avec au final l'extraordinaire faena de Jaen donnée par Antoñete en1999 à l'âge de 67 ans face à un petit toro plein de feu.

1 commentaire:

el Chulo a dit…

oui le fameux sitio, le temps, le rythme! toréer quoi!