mercredi 5 décembre 2012

Cadeau

J'aime beaucoup recevoir des cadeaux sur le thème taurin. Particulièrement lorsqu'ils viennent de gens totalement étrangers à cette culture. Dans ce qui, pour les offrants, n'est peut-être qu'une simple facilité, j'y vois, moi, une reconnaissance de mes goûts et de ma personnalité. Un cadeau réussi.
Il n'y a pas si longtemps, donc, je reçois un livre énorme intitulé Castella. Hasard des corridas et des temporadas, j'ai peu vu le maestro de Béziers et jamais dans ses plus grandes journées. C'est donc à travers cet ouvrage hagiographique que je l'ai vraiment découvert. Les éditeurs ont fait du bon boulot : belles photos de la Colombienne Olga Holguin, textes intéressants de José Carlos Arevalo, Victor Duisaba et Jacques Durand, dessins de Robert Ryan, le tout parfaitement édité.
Les photos, outre la finesse des traits et des gestes, assez facile à capter chez Sébastien, mettent en évidence la sincérité du torero. Les textes analysent son toreo et son inéluctable ascension jusqu'à ses grands triomphes sud américains et madrilènes qui ont fait de lui une figura de la tauromachie actuelle. Il est "comme un acteur destiné à être un galant, mais qui veut représenter des rôles ayant du caractère",  écrit José Carlos Arevalo. C'est sans doute pour cela qu'il faut le voir dans ses places fortes (Madrid en particulier) et face à des toros de verdad. Ce qui est certain, c'est que plus j'avançais dans la lecture du livre, plus j'étais saisi du désir de le voir toréer. Me voici donc devenu, par la grâce d'un livre, un admirateur virtuel du matador français ... en espérant que la temporada prochaine me donne l'occasion de l'apprécier dans toute sa réalité.
 On l'aura compris, le livre est absolument indispensable pour tout fan ou groupie du torero.


Aucun commentaire: