dimanche 25 janvier 2015

Frémissements


Premiers cartels, premiers projets, janvier ravive le désir de voir combattre les toros. La temporada précédente n'a pourtant pas été formidable, celle qui vient promet peu de nouveautés. Peut-être quelques jeunes matadors frais émoulus de l'alternative parviendront-ils à s'immiscer dans le club très fermé des figuritas.
Une bonne chose : les alliances de matadors constituées dans le but de défendre leurs cachets exorbitants se sont délitées. Déjà on annonce le retour de Morante de la Puebla et de José Maria Manzanares à Séville.
Une inquiétude dont il ne faut pas faire fi : la constitution d'une nébuleuse incertaine mais puissante autour du richissime Mexicain Alberto Baillères - notre Simon Casas, sorti de Madrid, en fait partie. Apoderamiento de matadors (dont Morante de la Puebla et Alejandro Talavante), gestion de 22 plazas de toros dans le monde et de plusieurs ganaderias....Ça ressemble fort à la constitution d'un trust. Mécénat et désir de promouvoir la corrida ou volonté d'augmenter encore  pouvoir et profits? Les aficionados jugeront sur pièce : cartels, prix des places, présentation des toros. L'état de la fiesta dans son pays ne plaide pas en faveur du Mexicain, mais la situation économique de l'Espagne ne lui a pas permis de faire la fine bouche.


trust : entreprise ou groupe d'entreprises assez puissant pour exercer une influence prépondérante dans un secteur économique. (petit Robert)

vendredi 9 janvier 2015

Deux quatrains d' Omar Khayyam


Combien de temps jetterai-je des pierres dans la mer?
Je suis écœuré des idolâtres de la pagode :
Khayyam! qui peut assurer qu'il habitera l'Enfer?
Qui donc jamais visita l'Enfer? qui, jamais, revint du Ciel?


                               * * *

Boire du vin et étreindre la beauté
Vaut mieux que l'hypocrisie du dévot;
Si l'amoureux et l'ivrogne sont voués à l'Enfer,
Personne, alors, ne verra la face du Ciel.


                          Omar KHAYYAM

jeudi 1 janvier 2015

Bonne année 2015 Feliz año nuevo

   Décennies après décennies, années après années, le vivier de jeunes portés par le désir d'affronter le toro est toujours aussi abondant.
   Meilleurs vœux donc pour ce trio international qui représente bien la diversité, la richesse et les espoirs de  l'aficion d'aujourd'hui

Clemente















2015 sera une année clé pour le jeune Bordelais, qui devrait le voir fouler le sable des arènes espagnoles de première catégorie. La qualité de son toreo pourrait y causer de bonnes surprises. Suerte!


José Garrido
















Deux énormes triomphes à Séville et Bilbao lui laissent espérer une alternative de luxe et une entrée dans les cartels de figures; à condition que celles-ci, peu partageuses ces derniers temps, lui laissent une petite place.


Andres Roca Rey






















Si l'on excepte la rejoneadora Conchita Cintron, le Pérou n'a jamais vu naître de matador de grand renom. Andres Roca Rey sera-t-il le premier d'entre eux?